Dépendance des personnes âgées : la problématique du financement

1,5 million. C’est le nombre de Français qui pourraient se trouver dans une situation de dépendance d’ici à 2040, affirme l’Insee. En 2010, les personnes âgées dépendantes représentaient déjà 800 000 individus, dont deux tiers de femmes.

Les chiffres ont de quoi alarmer. Toujours selon l’Insee, la population des 75 ans et plus sera multipliée par 2,5 entre 2000 et 2040, dépassant alors les dix millions de personnes. Parmi la génération née après la guerre, un individu sur quatre présente un risque de dépendance. Ces prévisions posent donc la question lancinante du financement de la prise en charge des personnes âgées dépendantes. Or, l’Insee estime que le nombre d’aidants potentiels devrait décroître dans les trente prochaines années.

Début octobre, des associations regroupant les professions de l’aide à domicile ont donc tenté de tirer la sonnette d’alarme. Dans leur ligne de mire, le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014, dont l’un des articles « détourne » les fonds récoltés par la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (Casa) vers le Fonds de solidarité pour la vieillesse (FSV). Pourquoi cette colère ? Parce que le produit de la taxe Casa, estimé à 640 millions d’euros, devait servir au financement de l’autonomie des personnes âgées dans le cadre d’une loi dédiée. Le FSV, lui, pourvoit au minimum vieillesse et aux cotisations retraites des chômeurs.

Mais le vieillissement peut aussi représenter un facteur de développement économique, affirment 38 économistes dans un ouvrage collectif dévoilé fin septembre. Ils plaident notamment pour que la dépendance ne soit plus perçue comme une charge financière, mais comme un marché porteur d’emplois et de croissance. Les débats sont ouverts…

Sources :
– les chiffres de l’Insee : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/donsoc06zp.pdf
– la grogne des associations : http://www.cbanque.com/actu/40472/financement-de-la-dependance-les-associations-en-appellent-aux-parlementaires
– le vieillissement facteur de développement économique : http://www.la-croix.com/Actualite/France/Le-vieillissement-peut-etre-un-facteur-de-developpement-economique-2013-09-17-1017659

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

EmPatient : l’empowerment des patients atteints de maladie chronique

« Empowering patient » signifie renforcer la capacité des patients à agir efficacement sur les facteurs déterminants de leur santé tout en favorisant leur autonomie et leur qualité de vie. [...]

La robotique améliore l’observance thérapeutique

La robotique améliore l’observance thérapeutique Selon certains scientifiques américains, des robots microscopiques ou nano-robots pourraient circuler dans les artères pour lutter contre les maladies et les cellules cancéreuses d’ici 2030. [...]

Un médicament connecté pour améliorer l’observance

Un médicament connecté pour améliorer l’observance Un français sur deux oublie de prendre le traitement prescrit par son médecin. Pour améliorer l’observance thérapeutique en France, il est intéressant de se [...]

Suivez-nous sur Twitter