Back to basics

Pour faire face à leurs exigences de rentabilité, les laboratoires pharmaceutiques doivent mettre en place de nouveaux modèles de développement et revoir leurs stratégies. Il en va de leur salut…

« Les modèles traditionnels de mises sur le marché en Europe ne suffisent plus pour assurer une croissance durable. Il est temps de les repenser en profondeur, en se focalisant sur la valeur pour les consommateurs » : telles sont les premières lignes du rapport du cabinet de conseil américain A. T. Kearney. Elles laissent peu de place au doute : les laboratoires se trouvent à la croisée des chemins et doivent aujourd’hui mettre au point un nouveau business model pour survivre aux changements sociaux et économiques des prochaines décennies.

Le constat est sans appel : entre les restrictions budgétaires, la baisse du pouvoir d’achat, l’arrivée à terme de nombreux brevets et le manque de nouveaux « blockbusters » prévus pour les prochaines années, l’industrie pharmaceutique européenne fait face à l’une des plus difficiles périodes de son histoire. Une situation dont elle ne se sortira qu’en réussissant sa mue, laquelle doit être basée sur un modèle économique focalisé sur les consommateurs et non plus sur les produits, d’après le document d’A. T. Kearney. En effet, la concurrence s’organise, en particulier dans les pays émergents, les BRICS* en tête.

« Back to basics », voilà ce que recommande le cabinet. Le futur des laboratoires repose en grande partie sur les consommateurs, toujours plus informés grâce aux nouvelles technologies et de plus en plus regardants sur les produits qu’ils consomment et le parcours de soin dans lequel ils s’inscrivent. Une approche corroborée par un autre cabinet, Bain & Company, qui affirme que la stratégie standardisée doit laisser la place au « sur-mesure » pour satisfaire la demande. De fait, la moitié des médicaments mis sur le marché de depuis octobre 2012 n’ont pas atteint la rentabilité espérée par les laboratoires. Le salut viendra d’un nouveau modèle qui prend en compte la spécificité des consommateurs, en se basant à la fois sur leurs zones géographiques d’origine et sur des caractéristiques socio-économiques. Encore faut-il implémenter ce nouveau modèle. Pour les acteurs du secteur, c’est l’enjeu des prochaines années…

*(Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

Focus sur les stratégies digitales des laboratoires pharmaceutiques

Sylvie Donnasson a participé à plusieurs enquêtes donnant la parole aux dirigeants et responsables digitaux au sein de laboratoires pharmaceutiques leaders sur le marché français. Par ailleurs, elle dirige HealthInnov [...]

Arrêter son traitement préventif contre l’AVC augmente le risque de 37%

Le traitement, composé d’un anti-agrégant plaquettaire, doit être pris en continu afin de réduire le risque d’AVC ou d’infarctus. Des outils existent pour éviter d’interrompre son traitement. 20% des patients [...]

Les enjeux de la traçabilité des médicaments

La nouvelle directive européenne 2011/62/UE, votée par le Parlement européen en 2016, entrera en vigueur début 2019. Afin de lutter contre l’essor de la contrefaçon, les acteurs de l’industrie pharmaceutique [...]

Suivez-nous sur Twitter