La santé au bout du doigt

C’est incontestable, et chacun l’aura remarqué, les applications smartphones orientées santé ne cessent de fleurir ! Aujourd’hui, on en compte près de 100 000… Face à ce rapide essor, la Commission Européenne a décidé de lancer une consultation sur la santé mobile.

La santé mobile (m-santé), étroitement liée à la santé en ligne (e-santé), vise à se servir des technologies de l’information et de la communication dans le but de perfectionner les produits, services et processus de santé et de compléter l’offre médicale plus « traditionnelle ».

De formidables perspectives

L’objectif de la consultation lancée le 10 avril dernier par l’UE est simple : travailler avec le public pour trouver des moyens d’améliorer la santé et le confort des Européens grâce à leurs téléphones, tablettes et autres outils connectés. « Les citoyens pourront mieux prendre en charge leur propre santé et leur bien-être », s’enthousiasme Neelie Kroes, la vice-présidente de l’organe exécutif de l’UE.

La santé mobile doit permettre de procurer une plus grande autonomie au patient qui peut maîtriser, lui-même, sa santé. Elle a aussi comme mission de renforcer l’efficacité des systèmes de soins et promet de belles opportunités pour les services innovants, avec, notamment, la création de nouvelles entreprises.

La sécurité avant tout

Des applications santé, il en existe déjà de toutes les sortes : pour mesurer sa pression artérielle, surveiller son poids, veiller à ne pas oublier ses médicaments, évaluer sa douleur, etc.

Parmi les plus de 97 000 applis sur le marché, 70% concernent le grand public et 30% sont destinées aux professionnels de santé.

La gestion d’applications connectées soulève, toutefois, plusieurs interrogations liées à la sécurité et à l’utilisation des données exploitées. La Commission Européenne estime qu’il est capital d’informer les parties prenantes sur les obligations juridiques applicables aux applis de m-santé. Par exemple, les renseigner sur les règles de protection des données et sur l’obligation d’obtenir le marquage « CE » pour les applis qui seront reconnues comme des dispositifs médicaux. L’importance d’établir une relation de confiance entre les professionnels de santé et les citoyens et d’éduquer le grand public à une bonne utilisation de ces applications est également soulignée par Bruxelles.

En outre, l’UE est d’ores et déjà très engagée dans la recherche sur la m-santé. Elle finance, en effet, plusieurs projets… Notamment un dont le but est de permettre aux personnes souffrant d’insuffisance rénale de contrôler leur dialyse grâce à leur portable.

Il n’est pas étonnant que la Commission Européenne surveille de près le marché de la m-santé.  Utilisée à bon escient, celle-ci laisse entrevoir de formidables perspectives. En 2017, 3,4 milliards de personnes posséderont un smartphone et la moitié d’entre elles devrait utiliser des applis santé…

Si vous souhaitez participer à la consultation pour aider au bon développement de la santé mobile, vous pouvez cliquer ici. Vous avez jusqu’au 3 juillet !

 

Source : Europa – La santé en poche : libérer le potentiel de la santé mobile

Crédit photo : © madpixblue – Fotolia.com

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

Les défis à relever de la nouvelle ministre de la Santé Agnès Buzyn

Les défis à relever de la nouvelle ministre de la Santé Agnès Buzyn Nommée au lendemain de l’élection présidentielle dans le premier gouvernement d’Édouard Philippe, Agnès Buzyn vient de faire [...]

Alexis Normand : « les médecins doivent devenir les chefs d’orchestre de la e-santé »

 Alexis Normand : « les médecins doivent devenir les chefs d’orchestre de la e-santé » Directeur du développement chez Withings, le leader des objets connectés pour la santé, Alexis Normand est aux premières [...]

Pharma Express : une application qui livre les médicaments en 1h

Pharma Express : une application qui livre les médicaments en 1h Transmettre son ordonnance numérique à la pharmacie juste après le passage du médecin et être livré dans l’heure qui suit sera [...]

Suivez-nous sur Twitter