Zoom sur cinq incubateurs e-santé

Les incubateurs dans le domaine de la e-santé sont de formidables sources d’innovation et de recherche. Ces organisations soutiennent la création d’entreprises en leur permettant de passer du stade de l’idée de base à la réalisation, tout en apportant une aide pour la consolidation du projet.

Hébergement, accompagnement, services adaptés, les incubateurs réunissent dans un même lieu des jeunes talents dans le domaine des nouvelles technologies afin que tous puissent se nourrir des idées de chacun. Aujourd’hui, le CRIP fait le point sur cinq incubateurs e-santé français.

1 – Concept Room

Il s’agit d’un prototype de chambre d’hôpital du futur répondant de manière efficace à toutes les exigences hospitalières. Ce projet est porté par le Clubster Santé (formé par 30 entrepreneurs du Nord-Pas de Calais) et le CHRU de Lille.

2 – Paris Region Lab

Le Paris Région Lab anime une vingtaine d’incubateurs situés sur le territoire parisien. Les équipes dirigeantes des entreprises couvées bénéficient d’un hébergement, d’un conseil individuel, d’un programme d’animations collectives et d’une connexion aux réseaux de l’innovation.

3 – Paris Innovation Boucicaut

C’est le nouvel incubateur parisien implanté dans la ZAC Boucicaut, dans le 15ème arrondissement de la capitale. Télémédecine, diagnostic, observance, relation soignant-patient, suivi des maladies chroniques à distance… Autant de problématiques autour desquelles les start-ups accueillies dans ce nouveau vivier de la santé connectée se concentrent. Les jeunes sociétés bénéficient de locaux, de services logistiques, d’un programme d’accompagnement et d’une aide financière.

4 – Paris Biotech

Voici un autre incubateur en santé parisien. Fondé en 2 000 par l’Université de Paris Descartes, l’ESSEC, l’école Centrale et l’INSERM, il a pour but la création d’entreprises innovantes dans le développement de médicaments, de dispositifs médicaux et de services adaptés aux patients.

5 – L’INRIA : Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique

Cet Institut a créé, depuis 1998, plus de 20 start ups dont certaines sont consacrées à l’assistance des personnes à domicile. L’INRIA est très innovant dans le secteur de la e-santé et du médico-social. La société Technosens a, par exemple, développé un appareil destiné au suivi des seniors que ce soit à l’hôpital ou à domicile.

 

Source(s) :ASIP Santé

Crédit photo : © Julien Eichinger – Fotolia.com

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

Les associations de patients sollicitées pour évaluer les médicaments

Les associations de patients sollicitées pour évaluer les médicaments Prendre en considération l’avis des patients dans le cadre de l’évaluation des produits de santé : telle est la nouvelle expérimentation [...]

Hypertension artérielle : le grand défi de l’observance

Hypertension artérielle : le grand défi de l’observance Maladie « silencieuse » mais aux conséquences souvent irréversibles, l’hypertension artérielle exige de prendre des médicaments régulièrement pour prévenir les risques de maladies cardio-vasculaires. [...]

« La téléconsultation peut favoriser l’observance thérapeutique »

« La téléconsultation peut favoriser l’observance thérapeutique » Entretien avec François Lescure, président de Médecin Direct Lancée en 2010, la plateforme Médecin Direct a obtenu en 2016 l’autorisation de pratiquer des consultations médicales [...]

Suivez-nous sur Twitter