Ce que les associations de patients attendent de l’industrie pharmaceutique. (sondage)

Manque de transparence, souci du profit : selon un sondage réalisé en mars 2015 par Infostat, l’industrie pharmaceutique souffre encore d’une perception mitigée de la part des associations de patients. Néanmoins, ces dernières jugent leurs relations avec l’industrie pharmaceutique satisfaisantes et soulignent qu’elles ont besoin de son soutien dans l’intérêt des patients.

Un récent sondage, réalisé par Infostat auprès de 73 associations de patients, met en lumière l’image que ces dernières ont de l’industrie pharmaceutique, et le constat est en demi-teinte. En effet, les résultats de l’enquête soulignent que l’industrie pharmaceutique souffre d’une réputation ternie : 81% des répondants estiment ainsi qu’elle est trop soucieuse de ses profits et 79% qu’elle ne fait pas assez preuve de transparence. Et pourtant, malgré ce jugement mitigé, les associations de patients ne manquent pas d’avis positifs sur le secteur pharmaceutique : elles sont en effet 45% à penser qu’il s’agit d’une industrie dynamique, et autant à assurer que son savoir-faire permet à la France d’être reconnue au niveau international.

Quant aux relations entretenues avec l’industrie pharmaceutique, le retour des associations de patients est globalement positif : 72% des répondants se disent satisfaits de leurs rapports avec l’industrie et ils sont 85% à estimer que ces relations sont profitables aux patients.

Reste que les associations expriment dans leur ensemble de nombreuses attentes vis à vis de l’industrie pharmaceutique : 32% attendent plus de recherche pour les maladies rares, 21% attendent une information claire sur les traitements et les effets secondaires et 14% souhaiteraient une plus grande écoute et une meilleure prise en compte des remontées des patients.

De nombreuses pistes de collaboration renforcée ont été évoquées à l’occasion de cette étude, notamment la volonté de la part des associations de rencontrer des experts et des chercheurs (71%), mais aussi celle de partager le savoir des laboratoires sur la maladie (74%). Globalement, les associations, dont 44% sont déjà soutenues par l’industrie pharmaceutique, expriment leur souhait d’un soutien plus appuyé des laboratoires et de plus d’actions concrètes pour aider les patients.

 

 

 

Source :

http://www.infostatsante.org/

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

Focus sur les stratégies digitales des laboratoires pharmaceutiques

Sylvie Donnasson a participé à plusieurs enquêtes donnant la parole aux dirigeants et responsables digitaux au sein de laboratoires pharmaceutiques leaders sur le marché français. Par ailleurs, elle dirige HealthInnov [...]

Arrêter son traitement préventif contre l’AVC augmente le risque de 37%

Le traitement, composé d’un anti-agrégant plaquettaire, doit être pris en continu afin de réduire le risque d’AVC ou d’infarctus. Des outils existent pour éviter d’interrompre son traitement. 20% des patients [...]

Les enjeux de la traçabilité des médicaments

La nouvelle directive européenne 2011/62/UE, votée par le Parlement européen en 2016, entrera en vigueur début 2019. Afin de lutter contre l’essor de la contrefaçon, les acteurs de l’industrie pharmaceutique [...]

Suivez-nous sur Twitter