Des robots pharmaciens pour éviter les erreurs médicamenteuses

Le CHU de Liège a investi 2,6 millions d’euros pour acquérir des robots pharmaciens. Leur rôle : préparer les 40 000 médicaments distribués chaque semaine aux patients et limiter les erreurs liées à la distribution manuelle.

Limiter les erreurs médicamenteuses, soulager le travail des infirmières, augmenter la fréquence dans la distribution des médicaments au patient : au CHU de Liège en Belgique, l’arrivée de robots pharmaciens devrait modifier en profondeur le processus de la distribution des médicaments. En investissant 2,6 millions d’euros dans deux de ces robots, le CHU a pour objectif premier de sécuriser le circuit du médicament : on sait en effet que l’on compte aujourd’hui 5% d’erreur médicamenteuse à cause de la distribution manuelle des médicaments dans les hôpitaux. Une proportion que le CHU de Liège souhaite ramener à moins de 0,5% à moyen terme.

Des robots autonomes

Actuellement, ces deux robots assurent la distribution d’environ 40 000 médicaments chaque semaine pour 425 lits, et devraient à terme fournir les traitements pour 800 lits. Chaque robot pharmacien découpe lui-même grâce à une lame à ultra son les emballages des médicaments, les stocke et les délivre à la réception de la prescription du médecin. Cela permet notamment une plus grande fréquence dans la distribution, qui peut désormais être quotidienne et suivre plus facilement les modifications de traitement des patients et ainsi assurer une meilleure observance.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

Rencontre avec Geoffroy Vergez, Cofondateur et Directeur Général d’Observia

L’observance est un mot mal connu du grand public et pourtant son importance est fondamentale. Observia est une start-up qui a pour vocation d’améliorer la vie des patients et faciliter [...]

Observance thérapeutique : un chemin entre prévention et guérison

Observance thérapeutique : un chemin entre prévention et guérison Afin d’endiguer la mauvaise observance des traitements médicaux des personnes victimes d’AVC, des ateliers thérapeutiques ont été mis en place à [...]

Hébergement des données de santé et blockchain, quel avenir ?

Hébergement des données de santé et blockchain, quel avenir ? La blockchain, plus efficace pour sécuriser les données de santé ? Méthode de cryptage popularisée avec le bitcoin, la blockchain n’a pas [...]

Suivez-nous sur Twitter