Ces régions qui misent sur la e-santé

Si le développement de la e-santé fait partie des préoccupations nationales, les régions ont un rôle majeur à jouer dans ce domaine, notamment pour lutter contre les inégalités d’accès aux soins. Focus sur trois régions et trois façons de s’engager sur le chemin de la santé connectée.

Aquitaine, « le laboratoire de la santé du futur »

La technologie occupe une place significative dans les projets de la région Aquitaine en matière de santé. Le conseil régional a en effet distingué quatre filières d’action dans sa feuille de route du secteur de la santé 2013-2016, parmi lesquelles on retrouve « les technologies d’information et de communication (Tic) en santé », et les « technologies diffusantes » (indispensables à la compétitivité des entreprises d’un secteur, les technologies diffusantes sont celles dont l’appropriation plus rapide par les PME peut permettre d’accroître leur productivité ou leur capacité d’innovation). Un objectif réaffirmé en octobre dernier lors du premier bilan de cette feuille de route : le conseil régional veut miser sur l’innovation pour faire de l’Aquitaine « le laboratoire de la santé du futur » et opérer « une mutation vers une médecine personnalisée ». Pour ce faire, la région apportera une aide financière à des projets de recherche, cherchera à rapprocher les filières de dispositifs médicaux et Tic, et engagera une réflexion sur les enjeux du partage de données. Depuis 2013, la région Aquitaine a déjà versé 144 millions d’euros d’aides financières à des projets répondant aux orientations définies par la feuille de route.

L’Alsace veut sécuriser la e-santé

La question de la sécurité est au cœur de toute innovation dans le domaine de la santé, en particulier lorsque le partage et la circulation de données médicales sont en jeu. Alsace e-santé, opérateur de services de santé connectée dans la région Alsace, lance Capssis, une offre de conseil et d’accompagnement pour la sécurisation des systèmes d’information de santé. Capssis met ainsi à la disposition des structures sanitaires et médico-sociales son équipe d’experts en droit, communication et sécurité des systèmes informatiques afin de créer les conditions d’un échange de confiance entre les particuliers et les structures de santé de la région.

Dans le Tarn, un laboratoire e-santé intégré dans une école d’ingénieurs

Depuis le mois de septembre, l’école d’ingénieur ISIS de Castres dans le Tarn (Midi-Pyrénées) profite d’un tout nouvel espace de 200 mètres carrés, entièrement dédié à la recherche et à l’expérimentation de nouvelles technologies de santé. Le Connected Health Lab permet aux professionnels de santé, aux scientifiques et aux industriels de venir se former ou d’expérimenter de nouvelles solutions e-santé dans des environnements reconstitués (chambre médicalisée, cabinet médical, officine) et possédant leur environnement informatique et numérique propre. Le lieu, qui sera également accessible aux usagers et aux élèves de l’école, fait ainsi office de plate-forme de rencontre entre l’innovation, la recherche et la formation.

 

Pour aller plus loin :

http://chl.univ-jfc.fr/node/2

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

CES 2018 : tour d’horizon des start-ups françaises de l’e-santé

CES 2018 : tour d’horizon des start-ups françaises de l’e-santé Après plusieurs années de croissance à deux chiffres, les montants investis dans le secteur de l’e-santé dans le monde semblent [...]

Interview de Benoît Brouard : l’intelligence artificielle au service de l’observance thérapeutique

Dans le domaine du cancer du sein, Wefight est une start-up française qui a pour vocation d’améliorer la relation patient-médecin et de renforcer le savoir patient avec l’intelligence artificielle Vik. [...]

Télémédecine : comment développer ce dispositif en France ?

Télémédecine : comment développer ce dispositif en France ? En septembre dernier, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé vouloir faciliter « les organisations innovantes » pour lutter contre les [...]

Suivez-nous sur Twitter