Open Medic : le Hackathon de l’Assurance Maladie pour favoriser un meilleur usage du médicament

L’Assurance Maladie a dévoilé en décembre un jeu de données sur les médicaments. Mise à disposition du public et des professionnels, la base Open Medic doit permettre de créer de nouveaux services et applications pour favoriser le bon usage des médicaments.

Suite à une réflexion sur les Big Data et la santé initiée en 2013 par la ministre Marisol Touraine, l’Assurance Maladie a commencé à dévoiler un certain nombre de ses données en 2015 : remboursements de soins, budgets liés à la santé, dépenses des établissements hospitaliers… Depuis le mois de décembre 2015, ce sont les données concernant la consommation et la prescription de médicaments qui sont rendues publiques via une plateforme unique baptisée Open Medic.

Cette base de données fournit des informations précises et anonymisées sur les médicaments délivrés en pharmacie en 2014 : date de remboursement des médicaments, volume et montants remboursés par le régime obligatoire, âge, sexe et région de résidence des bénéficiaires, spécialité et région des prescripteurs. « L’ouverture de données enrichies sur la consommation de médicament offre de nouvelles perspectives d’analyses et d’utilisations pour notamment mieux comprendre les modes et les profils de consommation, renforcer la transparence dans ce domaine et favoriser le bon usage du médicament », peut-on lire dans le communiqué de l’Assurance Maladie.

Un hackathon pour stimuler l’innovation

Accessible via la plateforme nationale d’open data, data.gouv.fr, Open Medic vise à encourager l’exploitation des données à des fins d’intérêt public. Un concours a ainsi été lancé par l’Assurance Maladie proposant aux développeurs informatiques de plancher sur ces données pour proposer des projets innovants favorisant le bon usage du médicament. L’application ou le service devra être utile aux patients, aux professionnels de santé ou aux autorités de santé pour améliorer la prise en charge médicamenteuse : améliorer l’information sur les médicaments, aider à l’adhésion des traitements prescrits ou encore mieux accompagner les populations spécifiques comme les personnes âgées ou les malades chroniques.

Ce hackathon se déroulera de décembre 2015 à mai 2016. Une journée de sélection de cinq projets aura lieu le 28 janvier 2016 dans les locaux de l’Assurance Maladie. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 17 janvier 2016 sur www.hackateam.com/hackathonmedicament.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

EmPatient : l’empowerment des patients atteints de maladie chronique

« Empowering patient » signifie renforcer la capacité des patients à agir efficacement sur les facteurs déterminants de leur santé tout en favorisant leur autonomie et leur qualité de vie. [...]

La robotique améliore l’observance thérapeutique

La robotique améliore l’observance thérapeutique Selon certains scientifiques américains, des robots microscopiques ou nano-robots pourraient circuler dans les artères pour lutter contre les maladies et les cellules cancéreuses d’ici 2030. [...]

Un médicament connecté pour améliorer l’observance

Un médicament connecté pour améliorer l’observance Un français sur deux oublie de prendre le traitement prescrit par son médecin. Pour améliorer l’observance thérapeutique en France, il est intéressant de se [...]

Suivez-nous sur Twitter