Faux-médicaments : une nouvelle campagne vidéo de l’IRACM

Faux-médicaments : une nouvelle campagne vidéo de l’IRACM

62 % des produits pharmaceutiques vendus sur Internet sont des contrefaçons : pour alerter les consommateurs, l’Institut International de Recherche Anti-contrefaçon de médicaments (IRACM) a lancé une campagne vidéo de sensibilisation, rappelant le danger de ces faux traitements et donnant des clefs aux consommateurs pour éviter les médicaments contre-faits.

Alors que la vente de produits pharmaceutiques sur Internet est autorisée depuis janvier 2013 en France, et que 4 Français sur 10 se déclarent aujourd’hui prêts à acheter des médicaments en ligne, certains chiffres sont alarmants. Ainsi, 6 médicaments vendus en ligne sur 10 sont contrefaits. Pour informer et sensibiliser les consommateurs face aux risques présentés par ces faux traitements, l’Institut International de Recherche Anti-contrefaçon de médicaments (IRACM) a lancé une campagne vidéo intitulée « Le faux médi-cament, kesako ? ». « La vigilance et l’information sont plus que jamais de rigueur », sou-ligne l’IRACM sur son site, où l’on peut regarder la campagne vidéo. On y voit la famille « Toutfaux » commander des médicaments sur Internet et ingérer des pilules inefficaces. « Faux médicaments amincissants, faux traitements des troubles de l’érection, faux produits pour augmenter la masse musculaire : il y a beaucoup de faux médicaments sur Internet, souvent inefficaces et parfois même dangereux », rappelle la campagne vidéo.

Comment éviter les contrefaçons ?

La campagne entend également lutter contre les idées reçues sur les faux médicaments. Ainsi, contrairement à certaines idées répandues, la contrefaçon n’est pas uniquement un problème qui touche les pays pauvres : aux États-Unis par exemple, la contrefaçon de médicaments a presque été multipliée par 10 en 5 ans. L’IRACM insiste sur le fait que le marché français n’est pas non plus à l’abri des contrefaçons. Pour éviter les faux traitements, les consommateurs doivent donc être vigilants. Quelques règles simples sont à suivre lors des achats de produits pharmaceutiques en ligne : toujours réaliser ses achats sur des sites français autorisés, se méfier des prix trop attractifs et des « formules magiques », toujours régler son achat par un moyen de paiement sécurisé et enfin à réception, observer l’embal-lage de son médicament et sa provenance.

Regarder la vidéo :
www.youtube.com

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

Focus sur les stratégies digitales des laboratoires pharmaceutiques

Sylvie Donnasson a participé à plusieurs enquêtes donnant la parole aux dirigeants et responsables digitaux au sein de laboratoires pharmaceutiques leaders sur le marché français. Par ailleurs, elle dirige HealthInnov [...]

Arrêter son traitement préventif contre l’AVC augmente le risque de 37%

Le traitement, composé d’un anti-agrégant plaquettaire, doit être pris en continu afin de réduire le risque d’AVC ou d’infarctus. Des outils existent pour éviter d’interrompre son traitement. 20% des patients [...]

Les enjeux de la traçabilité des médicaments

La nouvelle directive européenne 2011/62/UE, votée par le Parlement européen en 2016, entrera en vigueur début 2019. Afin de lutter contre l’essor de la contrefaçon, les acteurs de l’industrie pharmaceutique [...]

Suivez-nous sur Twitter