Observance : les recommandations du rapport de l’IGAS

Observance : les recommandations du rapport de l’IGAS

Les objets connectés sont-ils des outils intéressants pour améliorer lobservance des traitements chez les patients ? Peuvent-ils, dans ce cas, être pris en charge par lAssurance Maladie ? Quels sont les autres leviers pour favoriser le respect des prescriptions médicales ? Telles sont les questions sur lesquelles a planché lIGAS dans un rapport rendu le 19 juillet dernier.

L’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a été missionnée par le Ministère de la Santé afin d’évaluer la pertinence et l’efficacité des outils de politique publique visant à favoriser l’observance. Le rapport livré en juillet dernier donne ainsi des orientations claires sur les leviers à privilégier :

Créer les conditions dune alliance thérapeutique

Selon les auteurs du rapport, l’observance doit être le résultat d’une alliance thérapeutique entre médecin et patient et un marqueur de la qualité de leur relation. Pour parvenir à cette alliance, les deux parties doivent donc être incitées à s’investir sur le sujet : « il faut développer et soutenir les capacités des patients à prendre eux-mêmes en charge leurs problèmes de santé. Et, il faut inciter les professionnels de santé à la rechercher ». Un avis qui semble ouvrir la voie aux objets et outils numériques conçus pour améliorer l’observance en responsabilisant le patient.

Ne pas moduler les remboursements en fonction de lobservance

Responsabiliser, oui. Pénaliser, non. Le rapport s’oppose clairement à l’idée de faire varier les remboursements des soins et traitements en fonction de l’observance des patients. Les auteurs justifient leur point de vue en évoquant des « difficultés pour mesurer l’observance » mais aussi des « conséquences difficiles à apprécier » à plus long-terme.

Développer laccompagnement des patients

Les auteurs du rapport appellent enfin de leurs vœux une stratégie publique pour développer les objets connectés et les offres de télé-suivi favorisant l’observance. Modes de financement, réglementation, évaluation et conditions de prise en charge par l’assurance maladie sont, selon l’IGAS, les grandes inconnues qui empêchent encore ces objets de trouver leur modèle économique et d’influer sur la qualité des soins et sur l’observance des traitements.

Source :

http://www.igas.gouv.fr/spip.php?article541

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

Les défis à relever de la nouvelle ministre de la Santé Agnès Buzyn

Les défis à relever de la nouvelle ministre de la Santé Agnès Buzyn Nommée au lendemain de l’élection présidentielle dans le premier gouvernement d’Édouard Philippe, Agnès Buzyn vient de faire [...]

Alexis Normand : « les médecins doivent devenir les chefs d’orchestre de la e-santé »

 Alexis Normand : « les médecins doivent devenir les chefs d’orchestre de la e-santé » Directeur du développement chez Withings, le leader des objets connectés pour la santé, Alexis Normand est aux premières [...]

Pharma Express : une application qui livre les médicaments en 1h

Pharma Express : une application qui livre les médicaments en 1h Transmettre son ordonnance numérique à la pharmacie juste après le passage du médecin et être livré dans l’heure qui suit sera [...]

Suivez-nous sur Twitter