La Poste lance un nouveau service de livraison de médicaments à domicile

La Poste lance un nouveau service de livraison de médicaments à domicile

Se faire livrer son traitement chez soi, par le facteur, cest le nouveau service imaginé par La Poste, en collaboration avec le site Internet MeSoigner.fr et le groupe médical Medissimo. Une innovation pensée pour améliorer le confort des patients et lobservance thérapeutique.

Le 15 septembre dernier, à Bordeaux, le groupe La Poste dévoilait une nouvelle solution visant à améliorer et moderniser les usages des patients en matière d’observance. En partenariat avec MeSoigner.fr et Medissimo, le site « Mes médicaments chez moi » (https://www.mesmedicamentschezmoi.com/)  a été lancé pour proposer aux patients la livraison à domicile de leurs médicaments prescrits sur ordonnance.

Comment ça marche ?

Après avoir créé son espace personnel sur le site, le patient passe commande et choisit le jour de ramassage de son ordonnance et le jour de livraison, le tout assuré par son facteur. Le pharmacien récupère ainsi l’ordonnance en toute confidentialité, prépare la commande emballée dans un sac sécurisé et informe le facteur qui peut la récupérer. Le service fonctionne pour un traitement ponctuel comme pour les traitements longue durée, livrés sous la forme de piluliers hebdomadaires voire de piluliers connectés.

Misant sur la confiance que les Français accordent à leur facteur – 92% lui font confiance selon un sondage TNS-Sofres de juillet 2012- et le contact privilégié de celui-ci avec la population, même isolée, La Poste apporte une nouvelle pierre à sa mission de service de proximité, mettant à profit ses 62 000 tournées et ses 22 millions points d’arrêts quotidiens. Expérimenté depuis le 3 octobre à Bordeaux, le service doit être déployé dans toute la France dès janvier 2017.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour en cas d’un besoin  » immédiat  » d’un médicament, comment faut-il pratiquer pour remettre l’ordonnance, la carte vitale, et le cas échéant un paiement si certains médicaments prescrits ne sont pas remboursés ? merci d’avance de votre réponse . Cordialement

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

CES 2018 : tour d’horizon des start-ups françaises de l’e-santé

CES 2018 : tour d’horizon des start-ups françaises de l’e-santé Après plusieurs années de croissance à deux chiffres, les montants investis dans le secteur de l’e-santé dans le monde semblent [...]

Interview de Benoît Brouard : l’intelligence artificielle au service de l’observance thérapeutique

Dans le domaine du cancer du sein, Wefight est une start-up française qui a pour vocation d’améliorer la relation patient-médecin et de renforcer le savoir patient avec l’intelligence artificielle Vik. [...]

Télémédecine : comment développer ce dispositif en France ?

Télémédecine : comment développer ce dispositif en France ? En septembre dernier, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé vouloir faciliter « les organisations innovantes » pour lutter contre les [...]

Suivez-nous sur Twitter