Les médicaments génériques en chiffres : un réflexe presque automatique ?

Les médicaments génériques en chiffres : un réflexe presque automatique ?

Le gouvernement lançait le 2 octobre dernier une grande campagne de promotion pour les médicaments génériques à destination du grand public et des professionnels de santé. Déjà adoptés par près de huit Français sur dix, les génériques auraient permis de générer 7 milliards deuros d’économies en cinq ans.

Promouvoir le recours aux médicaments génériques et renforcer la confiance des Français dans ces médicaments moins chers, tel est l’objectif de la campagne du gouvernement lancée le 2 octobre dernier et qui doit durer jusqu’au 27 novembre. Affiches, spots TV et radio et espace d’échange sur Internet mettent en avant la composition de ces médicaments, leur fiabilité, leur efficacité et les différences avec les médicaments de marque auxquels ils se substituent, autour du slogan : « Devenir générique, ça se mérite ». L’occasion d’un bilan chiffré pour le ministère de la Santé qui annonce avoir réalisé une économie de 7 milliards d’euros sur le quinquennat de François Hollande. Cependant, la ministre Marisol Touraine concède que la France est encore à la traîne par rapport à ses voisins européens : la part en volume représentée par les génériques au sein des ventes de médicaments ne représente que 31% en France, contre 48% au Royaume-Uni, 51% en Allemagne, et 63% aux Pays-Bas. D’où la nécessité de continuer à communiquer sur le sujet.

Une grande majorité de Français déjà convaincus

Pourtant, selon une enquête de l’institut BVA réalisée en février 2016, près de huit Français sur dix utilisent des médicaments génériques, et parmi ceux-ci, 93% en sont satisfaits. Il semblerait que le point de blocage se situe au niveau des médecins qui n’appliquent pas encore unanimement la prescription en DCI (dénomination commune obligatoire qui oblige depuis 2015 à inscrire le nom de la molécule plutôt que le nom de marque du médicament sur les ordonnances.) Une enquête réalisée par le magazine Que Choisir révèle en effet que seules 27% des lignes de prescriptions suivent cette règle, contre 85% chez les médecins d’Outre-Manche.

Éclaircir les zones dombre

Ainsi, subsisteraient quelques réflexes et barrières psychologiques quant à la confiance accordée aux médicaments génériques et notamment dans le cadre de pathologies graves ou chroniques : toujours selon BVA, seulement 47% des patients et 64% des médecins généralistes savent par exemple qu’il existe des médicaments génériques qui soignent le cancer.

« Il y a comme un paradoxe : près de huit Français sur dix utilisent des médicaments génériques, mais la note de confiance n’est que de 6,6 sur 10. L’enjeu de la campagne est d’éclaircir des zones d’ombre », explique Camille Ingous, chargée de communication de l’Assurance maladie au Journal du Centre.

Voir l’une des vidéos de la campagne : Qu’est-ce qu’un médicament générique ?

https://youtu.be/QJD8AWRQtDw

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

« L’intelligence artificielle est avant tout une intelligence humaine et collective »

« L’intelligence artificielle est avant tout une intelligence humaine et collective » Espoir de la science et de la médecine, l’intelligence artificielle promet de révolutionner l’art du diagnostic et de la prescription dans [...]

« Testé par les séniors » : un nouveau label pour les objets connectés ?

« Testé par les séniors » : un nouveau label pour les objets connectés ? Les fabricants de produits destinés aux séniors pourront désormais les faire tester par un panel de [...]

Projet Baseline : comment Google veut cartographier la santé humaine 

Projet Baseline : comment Google veut cartographier la santé humaine   La filiale santé du géant américain Alphabet – maison mère de Google – recrute 10 000 volontaires afin de recueillir leurs [...]

Suivez-nous sur Twitter

    il y a 2 jours
    Quand #thérapie et formation passent par le jeu et le #digital https://t.co/aYL9WfyvTi I #esante…
    il y a 2 jours
    Comment les acteurs de la sante peuvent-il lutter contre le phénomène de non-observance ?…
    il y a 2 jours
    Evolution de la démence : l’importance de surveiller les schémas pour améliorer la vie du…
    il y a 3 jours
    Suivi des soins, #hospitalisation : comment la #RealiteVirtuelle transforme le secteur de…