Une avancée importante pour le développement de la télémédecine

Une avancée importante pour le développement de la télémédecine

Un arrêté paru début décembre facilite la prise en charge de certaines affections de longue durée (ALD) grâce à la télémédecine, notamment linsuffisance cardiaque ou respiratoire. Une décision saluée par les acteurs de la e-santé, qui y voient une avancée décisive.

C’était une décision attendue de longue date par les professionnels de la e-santé : paru au Journal Officiel le 15 décembre dernier, un nouvel arrêté appelle les pouvoirs publics à développer la télésurveillance des patients atteints de certaines maladies chroniques. Cet arrêté concerne pour l’heure trois types d’affections de longue durée (ALD) : l’insuffisance cardiaque chronique, l’insuffisance respiratoire chronique et l’insuffisance rénale dialysée et transplantée. Le diabète complexe devrait par ailleurs être pris en compte par un nouvel arrêté, dont la publication est attendue début 2017.

Dans le prolongement de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2017, cet arrêté vise à déployer la télémédecine et ses usages et notamment à réduire le nombre d’hospitalisations pour les patients atteints d’ALD. « Il prévoit une rémunération pour les professionnels de santé et les fournisseurs de solutions, sous forme de forfait semestriel et par patient, complété d’une prime conditionnée à l’atteinte d’objectifs de santé publique », détaille dans un communiqué Pierre Leurent, coordinateur général et porte-parole de eHealth France, organisation qui se réjouit de cette avancée importante pour le développement de la télémédecine.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour, c’est une avancée, certes, mais présentant de nombreuses limites présentées ici http://www.telemedecine-360.com/analyse-cahiers-charges-telesurveillance-maladies-chroniques/

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

CES 2018 : tour d’horizon des start-ups françaises de l’e-santé

CES 2018 : tour d’horizon des start-ups françaises de l’e-santé Après plusieurs années de croissance à deux chiffres, les montants investis dans le secteur de l’e-santé dans le monde semblent [...]

Interview de Benoît Brouard : l’intelligence artificielle au service de l’observance thérapeutique

Dans le domaine du cancer du sein, Wefight est une start-up française qui a pour vocation d’améliorer la relation patient-médecin et de renforcer le savoir patient avec l’intelligence artificielle Vik. [...]

Télémédecine : comment développer ce dispositif en France ?

Télémédecine : comment développer ce dispositif en France ? En septembre dernier, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé vouloir faciliter « les organisations innovantes » pour lutter contre les [...]

Suivez-nous sur Twitter