Detec’t : un algorithme pour surveiller les médicaments en ligne

Detec’t : un algorithme pour surveiller les médicaments en ligne

La start-up française Kap-Code a conçu un algorithme capable d’analyser les millions de messages postés sur Internet à propos des effets indésirables des médicaments. Cette base de données historique pourrait aider à améliorer significativement la pharmacovigilance.

Depuis 5 ans, une équipe de médecins, pharmaciens, ingénieurs et data analystes travaillent sur Detec’t, un logiciel d’analyse du Web pour surveiller les effets indésirables des médicaments signalés par les internautes. Réseaux sociaux, forums de discussion, blogs : les patients échangent désormais librement sur leur traitement via ces canaux. Autant de données qu’il s’agit d’exploiter pour relever le niveau de pharmacovigilance, selon le Dr. Stéphane Schück, président-fondateur de Kap Code : « On a créé une sorte de radar avec des super algorithmes. Ce logiciel est capable d’extraire l’historique sur les effets indésirables d’un médicament depuis 2005 jusqu’à aujourd’hui », a-t-il expliqué au Parisien.

Un outil précieux pour l’industrie pharmaceutique

Alors que 5% seulement des effets indésirables liés aux médicaments seraient actuellement remontés aux autorités sanitaires et au corps médical, l’utilisation de la puissance informatique et des data issues des réseaux sociaux semble s’imposer pour faire évoluer la pharmacovigilance. Déjà 27 millions de messages concernant 485 médicaments auraient été analysés par Detec’t à partir de 26 sources en français parmi lesquelles Twitter, des forums de discussion et des blogs spécialisés, prenant même en compte les fautes d’orthographe des internautes. Pour les laboratoires pharmaceutiques mais aussi les médecins, pharmaciens et autres professionnels de santé, l’accès à une telle base de données permettrait de mieux identifier les effets indésirables des médicaments et les éventuelles difficultés rencontrées par les patients avec leur traitement. À terme, le logiciel Detec’t sera ainsi décliné en deux produits : un moteur de recherche grand public fournissant des informations sur les médicaments et un outil de veille réservé aux professionnels.

 

Pour aller plus loin :

https://www.detect-solutions.com/

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

Des logements connectés pour des séniors plus autonomes

Des logements connectés pour des séniors plus autonomes Alors que les séniors tendent à vouloir rester le plus longtemps possible chez eux, promoteurs immobiliers et résidences pour personnes âgées autonomes [...]

Silver économie : le mobilier urbain s’adapte aux séniors

Silver économie : le mobilier urbain s’adapte aux séniors Rendre la ville « senior friendly », tel est l’un des défis liés au vieillissement de la population : transports, aménagements et mobilier urbain [...]

Confiance dans le médecin et observance sont liés

Confiance dans le médecin et observance sont liés La confiance, une valeur clef à replacer au coeur de la relation médecin-patient ? Des études récentes tendent à établir un lien direct [...]

Suivez-nous sur Twitter