Confiance dans le médecin et observance sont liés

Confiance dans le médecin et observance sont liés

La confiance, une valeur clef à replacer au coeur de la relation médecin-patient ? Des études récentes tendent à établir un lien direct entre la relation de confiance entre le praticien et son malade et l’observance du traitement par ce dernier.

Avoir confiance dans son médecin est bon pour la santé, selon une méta-étude dirigée par des chercheurs de l’université de Basel et de l’école de médecine de Harvard et publiée sur Plos.org. En analysant 47 études internationales menées auprès de 35 000 participants, les scientifiques ont dressé le constat que le climat de confiance qui régnait entre un patient et son médecin améliorait significativement son état de santé : une baisse des symptômes, un comportement plus responsable vis-à-vis de la maladie, une meilleure qualité de vie et une plus grande acceptation du traitement ont ainsi été observés. « Des études prospectives sont nécessaires pour approfondir notre compréhension du lien complexe entre confiance et bénéfices pour la santé », concluent les chercheurs. Le rôle essentiel du médecin Ces résultats viennent consolider la thèse selon laquelle l’observance est profondément corrélée à la qualité de la relation médecin-patient. Selon l’étude du Pr Catherine Tourette-Turgis de l’Université Pierre et Marie Curie, menée avec Pfizer sur l’observance thérapeutique en 2014, 32% des patients estiment que leur médecin traitant doit jouer un rôle essentiel pour favoriser leur observance, et une attitude plus coopérative du praticien encouragerait le patient à lui faire part des ses difficultés d’observance. Temps, écoute et échange avec le patients feraient donc partie des remèdes clefs pour pallier les problèmes de non-observance.

La qualité de la relation médecin-patient

Une troisième étude publiée en 2016 par une doctorante de la faculté de médecine de Poitiers et portant sur « les Facteurs intervenant dans la non-observance des maladies chroniques en médecine générale » parvient aux mêmes conclusions. Parmi les facteurs ayant une influence sur l’observance, le Docteur Adeline Boisliveau a ainsi relevé : « l’âge du patient, son lieu d’habitation, l’ancienneté du traitement, la connaissance du traitement, le nombre de médicaments, la satisfaction du traitement, l’activité du patient, le soutien des proches et la qualité de la relation médecin-malade. » Concluant ainsi sa soutenance de thèse : « L’observance thérapeutique repose sur une relation médecin-patient optimale avec une communication adaptée par le médecin pour impliquer le patient dans sa maladie grâce à une information complète sur les indications des traitements et les pathologies concernées ».

Visuel :

https://fr.fotolia.com/id/141510445

https://fr.fotolia.com/id/137198993

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

« L’intelligence artificielle est avant tout une intelligence humaine et collective »

« L’intelligence artificielle est avant tout une intelligence humaine et collective » Espoir de la science et de la médecine, l’intelligence artificielle promet de révolutionner l’art du diagnostic et de la prescription dans [...]

« Testé par les séniors » : un nouveau label pour les objets connectés ?

« Testé par les séniors » : un nouveau label pour les objets connectés ? Les fabricants de produits destinés aux séniors pourront désormais les faire tester par un panel de [...]

Projet Baseline : comment Google veut cartographier la santé humaine 

Projet Baseline : comment Google veut cartographier la santé humaine   La filiale santé du géant américain Alphabet – maison mère de Google – recrute 10 000 volontaires afin de recueillir leurs [...]

Suivez-nous sur Twitter

    il y a 2 jours
    Quand #thérapie et formation passent par le jeu et le #digital https://t.co/aYL9WfyvTi I #esante…
    il y a 2 jours
    Comment les acteurs de la sante peuvent-il lutter contre le phénomène de non-observance ?…
    il y a 2 jours
    Evolution de la démence : l’importance de surveiller les schémas pour améliorer la vie du…
    il y a 3 jours
    Suivi des soins, #hospitalisation : comment la #RealiteVirtuelle transforme le secteur de…