Des logements connectés pour des séniors plus autonomes

Des logements connectés pour des séniors plus autonomes

Alors que les séniors tendent à vouloir rester le plus longtemps possible chez eux, promoteurs immobiliers et résidences pour personnes âgées autonomes misent désormais sur le numérique avec des logements connectés pour assurer l’autonomie, la sécurité et le confort des résidents.

Une nouvelle génération de logements est en train d’éclore pour permettre aux séniors de rester autonomes et libres le plus longtemps possible, grâce au numérique. Mieux qu’un assortiment d’objets connectés, c’est le logement qui pourra désormais être connecté, dès sa conception. Ainsi, à Besançon, la résidence Notre Dame, un établissement d’hébergement pour personnes âgées autonomes (EHPAA), vient de réhabiliter six logements en y intégrant des solutions connectées : un sol détecteur de chutes capable d’alerter le personnel 24h/24, des éclairages avec détecteurs de présence, des signaux lumineux spécifiques pour guider la personne dans l’appartement, etc. L’activité des résidents dans leur espace de vie peut être ainsi contrôlée à distance par le personnel de la résidence, qui a accès à toutes les informations et peut réagir en cas d’évènement inhabituel, de jour comme de nuit. « Depuis deux ans, nous travaillons à ce projet de réhabilitation en impliquant les résidents qui nous ont fait part de leurs besoins », explique Célia Mioche, responsable de la résidence au journal macommune.info, « nous avons travaillé sur trois axes prioritaires : le maintien de l’autonomie, une sécurité accrue et des logements plus confortables. »

Des logements neufs avec un « pack sénior »

Ces logements nouvelle génération n’intéressent pas que les établissements spécialisés. Nexity, BNP Paribas, Bouygues Immobilier : les promoteurs immobiliers travaillent aussi sur des programmes de logements connectés et souvent « senior compatibles », avec des solutions de type chemins lumineux, capteurs pour détecter les chutes, télésurveillance et pilotage centralisé des volets ou de la porte d’entrée… Bouygues Immobilier a ainsi créé son « pack sénior », un bouquet d’options auquel on souscrit dès la commande d’un logement neuf et que l’on peut activer à la livraison ou quelques années plus tard. En attendant les premiers emménagements dans ces logements futuristes, les fournisseurs de ces solutions devront répondre à la question de la sécurité et du stockage des données privées touchant à la santé des personnes.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

« L’intelligence artificielle est avant tout une intelligence humaine et collective »

« L’intelligence artificielle est avant tout une intelligence humaine et collective » Espoir de la science et de la médecine, l’intelligence artificielle promet de révolutionner l’art du diagnostic et de la prescription dans [...]

« Testé par les séniors » : un nouveau label pour les objets connectés ?

« Testé par les séniors » : un nouveau label pour les objets connectés ? Les fabricants de produits destinés aux séniors pourront désormais les faire tester par un panel de [...]

Projet Baseline : comment Google veut cartographier la santé humaine 

Projet Baseline : comment Google veut cartographier la santé humaine   La filiale santé du géant américain Alphabet – maison mère de Google – recrute 10 000 volontaires afin de recueillir leurs [...]

Suivez-nous sur Twitter

    il y a 2 jours
    Quand #thérapie et formation passent par le jeu et le #digital https://t.co/aYL9WfyvTi I #esante…
    il y a 2 jours
    Comment les acteurs de la sante peuvent-il lutter contre le phénomène de non-observance ?…
    il y a 2 jours
    Evolution de la démence : l’importance de surveiller les schémas pour améliorer la vie du…
    il y a 3 jours
    Suivi des soins, #hospitalisation : comment la #RealiteVirtuelle transforme le secteur de…