Les robots bienvenus à l’hôpital

Les robots bienvenus à l’hôpital

L’avenir de l’hôpital passe-t-il par la robotisation de certaines tâches pour dégager plus de temps pour les soins ? De plus en plus d’établissements de santé franchissent le pas en faisant appel à des robots pour accueillir les patients, les accompagner au quotidien ou distribuer les médicaments.

Depuis le mois de janvier, à l’hôpital Marc-Jacquet de Melun, c’est un robot qui est en charge de la distribution des médicaments auprès de 120 patients en gériatrie et qui bouleverse le fonctionnement de ce service. L’automate fonctionne en deux modules : l’un découpe les plaquettes de médicaments pour en faire des doses unitaires, l’autre prépare les doses individuelles pour chaque patient. Le système, entièrement sécurisé, attribue à chaque patient un QR code qui fait le lien entre l’ordonnance informatisée, le pilulier et le plateau distribué. « La traçabilité entre les médicaments et les malades existe. On peut savoir où sont partis tels ou tels lots ou quel patient n’a rien reçu », souligne Vincent Villeneuve, cadre de la pharmacie à l’hôpital Marc-Jacquet. Outre le gain de temps pour le personnel soignant, le robot permettrait de réduire le risque d’erreurs : « au niveau national, on estime à 20% le taux d’erreurs médicamenteuses. Ce robot présente un pourcentage inférieur à 0,1% », déclare le Dr Camus-Piszez, chef de service de la pharmacie, dans le Parisien. Une vingtaine d’établissements français sont déjà équipés de cet automate conçu et fabriqué en France par l’entreprise Eco-Dex.

 Un robot hôte pour guider les patients

En Belgique, deux hôpitaux font également depuis peu l’expérience de la robotisation, avec un humanoïde dernière génération baptisé Pepper. Doté d’une intelligence artificielle, il se déplace sur roulettes de façon autonome, parle 20 langues et a pour mission d’accueillir les patients, répondre aux questions les plus fréquentes et les accompagner dans leur quotidien à l’hôpital. Déjà testé dans des commerces et grandes surfaces, Pepper a fait ses premiers pas à l’hôpital en 2017, principalement en gériatrie et pédiatrie : « On pensait au départ que la pédiatrie serait le meilleur secteur, or on voit aujourd’hui qu’en gériatrie, les robots fonctionnent très bien », explique à la RTBF Benoît Degotte, directeur de l’hôpital de Liège.

Des débuts prometteurs qui laissent entrevoir le visage des hôpitaux de demain.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

« L’intelligence artificielle est avant tout une intelligence humaine et collective »

« L’intelligence artificielle est avant tout une intelligence humaine et collective » Espoir de la science et de la médecine, l’intelligence artificielle promet de révolutionner l’art du diagnostic et de la prescription dans [...]

« Testé par les séniors » : un nouveau label pour les objets connectés ?

« Testé par les séniors » : un nouveau label pour les objets connectés ? Les fabricants de produits destinés aux séniors pourront désormais les faire tester par un panel de [...]

Projet Baseline : comment Google veut cartographier la santé humaine 

Projet Baseline : comment Google veut cartographier la santé humaine   La filiale santé du géant américain Alphabet – maison mère de Google – recrute 10 000 volontaires afin de recueillir leurs [...]

Suivez-nous sur Twitter

    il y a 2 jours
    Quand #thérapie et formation passent par le jeu et le #digital https://t.co/aYL9WfyvTi I #esante…
    il y a 2 jours
    Comment les acteurs de la sante peuvent-il lutter contre le phénomène de non-observance ?…
    il y a 2 jours
    Evolution de la démence : l’importance de surveiller les schémas pour améliorer la vie du…
    il y a 3 jours
    Suivi des soins, #hospitalisation : comment la #RealiteVirtuelle transforme le secteur de…