L’observance directe préconisée pour soigner la tuberculose résistante

L’observance directe préconisée pour soigner la tuberculose résistante

Des chercheurs américains ont démontré une baisse considérable de la mortalité des patients atteints de tuberculose multi-résistante grâce au recours à l’observance directe, c’est-à-dire la prise journalière des médicaments en présence d’un professionnel de santé.

Lorsque la bactérie responsable de la tuberculose, Mycobacterium tuberculosis, présente une résistance aux antibiotiques isoniazide et rifampicine, les médecins parlent de tuberculose « multi-résistante ». Pour ces cas, plus que jamais, l’observance du traitement antibiotique sur plusieurs mois est primordiale, même lorsque les symptômes ont disparu. Déjà recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour traiter toutes les formes de tuberculose, l’observance directe de la thérapie (DOT) serait particulièrement efficace pour soigner les patients atteints de tuberculose multi-résistante. La DOT consiste à mettre en place la délivrance quotidienne des médicaments en présence d’une tierce personne, non membre de la famille, capable de contrôler la bonne prise de ceux-ci.

Réduire la mortalité de 77%

Selon une étude présentée lors de la Conférence internationale de la société thoracique américaine, le protocole DOT appliqué aux personnes souffrant de tuberculose multi-résistante permettrait de réduire la mortalité de 77%. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les dossiers de 3434 patients américains atteints de cette maladie entre 1993 et 2013. Leurs calculs, prenant en compte le sexe, l’âge, l’origine ethnique, la présence du virus HIV (une pathologie associée à la tuberculose multi-résistante pour 34% des patients étudiés), les récidives, ont démontré l’intérêt de préconiser l’observance directe pour faire diminuer la mortalité de ces patients.

Source : Le Figaro Santé

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

Focus sur les stratégies digitales des laboratoires pharmaceutiques

Sylvie Donnasson a participé à plusieurs enquêtes donnant la parole aux dirigeants et responsables digitaux au sein de laboratoires pharmaceutiques leaders sur le marché français. Par ailleurs, elle dirige HealthInnov [...]

Arrêter son traitement préventif contre l’AVC augmente le risque de 37%

Le traitement, composé d’un anti-agrégant plaquettaire, doit être pris en continu afin de réduire le risque d’AVC ou d’infarctus. Des outils existent pour éviter d’interrompre son traitement. 20% des patients [...]

Les enjeux de la traçabilité des médicaments

La nouvelle directive européenne 2011/62/UE, votée par le Parlement européen en 2016, entrera en vigueur début 2019. Afin de lutter contre l’essor de la contrefaçon, les acteurs de l’industrie pharmaceutique [...]

Suivez-nous sur Twitter