Blockchain : une technologie utile pour améliorer la traçabilité des médicaments ?

Blockchain : une technologie utile pour améliorer la traçabilité des médicaments ?

On parle de révolution au sujet de cette nouvelle méthode dorganisation et de stockage de données. La blockchain ne serait pas seulement utile pour sécuriser les transactions financières, elle pourrait rendre quelques services dans le domaine de la santé, pour aider à tracer les médicaments par exemple.

Née avec la monnaie numérique bitcoin en 2008, la blockchain est une technologie de stockage et de partage de données particulièrement sécurisée puisqu’elle fonctionne sans intermédiaire et est partagée entre ses utilisateurs. Après le secteur de la finance, celui de la santé s’intéresse de près à la blockchain pour son caractère décentralisé, transparent et infalsifiable. Plusieurs usages peuvent en effet être envisagés dans le domaine de la sécurisation et de la certification de données.

Une technologie qui appartient à ses utilisateurs

La blockchain pourrait ainsi permettre de créer un système universel de traçage des médicaments, comme un immense registre complet et accessible à tous, permettant de lutter contre le trafic : tous les laboratoires pharmaceutiques de différents pays pourraient utiliser la même base de données sans qu’aucune entreprise ou institution en soit propriétaire, pour référencer l’ensemble de leurs produits. Cette solution pourrait s’avérer plus fiable que le QR code actuellement utilisé sur les boîtes de médicaments.

En matière de protection des données de santé, la blockchain permettrait de mieux gérer et sécuriser l’accès au dossier médical partagé (DMP), grâce au système de « smart contracts », des programmes autonomes qui exécutent les termes et conditions d’un contrat de façon automatique. Par exemple, l’accès au dossier pourrait être régi par un système de multi-signatures qui ouvriraient le dossier à certains praticiens ou spécialistes pour une durée donnée, grâce à la signature conjointe du patient et de son médecin traitant. De nombreuses start-up mais aussi de grands acteurs comme Microsoft, Philips ou IBM réfléchissent déjà à l’utilisation de la blockchain dans le domaine de la santé, où la révolution digitale et le phénomène Big Data ont fait de la protection des données l’enjeu numéro un.

Sources :

http://www.journaldunet.com/economie/sante/1182134-big-pharma-et-geants-tech-veulent-utiliser-la-blockchain-dans-l-e-sante/

https://blockchainfrance.net/2016/03/02/la-blockchain-et-la-sante/

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

Les associations de patients sollicitées pour évaluer les médicaments

Les associations de patients sollicitées pour évaluer les médicaments Prendre en considération l’avis des patients dans le cadre de l’évaluation des produits de santé : telle est la nouvelle expérimentation [...]

Hypertension artérielle : le grand défi de l’observance

Hypertension artérielle : le grand défi de l’observance Maladie « silencieuse » mais aux conséquences souvent irréversibles, l’hypertension artérielle exige de prendre des médicaments régulièrement pour prévenir les risques de maladies cardio-vasculaires. [...]

« La téléconsultation peut favoriser l’observance thérapeutique »

« La téléconsultation peut favoriser l’observance thérapeutique » Entretien avec François Lescure, président de Médecin Direct Lancée en 2010, la plateforme Médecin Direct a obtenu en 2016 l’autorisation de pratiquer des consultations médicales [...]

Suivez-nous sur Twitter