Un plan d’action pour promouvoir la e-cardiologie

Alors que la société européenne de cardiologie (ESC) se réunissait du 29 août au 2 septembre derniers à l’occasion de son congrès annuel, les évolutions digitales étaient au coeur des échanges. L’objectif de l’ESC : lancer un plan d’action pour promouvoir la e-cardiologie, afin d’impacter positivement le suivi des malades, mais également la formation des professionnels de santé.

Début septembre, la société européenne de cardiologie (ESC) se réunissait à Londres pour son congrès annuel, l’occasion d’insister sur son ambition de devenir un acteur clef du développement de la e-santé en cardiologie. Quelques jours avant cette réunion, l’ESC publiait en effet un article dans le « European Heart Journal » dans lequel elle rappelait l’importance de la santé connectée pour le développement de la cardiologie et le traitement des maladies cardiaques. « Les technologies de l’information et de la communication jouent un rôle central pour nous aider à prendre des décisions dans presque tous les domaines de notre vie (…) et les patients sont souvent frustrés que les soins de santé n’arrivent pas à suivre le rythme », observe le Dr. Martin R. Cowie, professeur de cardiologie au Royal Brompton Hospital à Londres. « Les TIC ont le potentiel de personnaliser les soins de santé, d’aider les patients à prendre en main leur propre santé et de réduire la durée des coûteux séjours à l’hôpital. L’ESC voit l’e-santé comme essentielle à la réalisation de sa mission qui consiste à réduire le poids des maladies cardiovasculaires en Europe, et souhaite jouer un rôle pro-actif dans le développement, l’évaluation et la mise en oeuvre des innovations digitales pour soutenir la santé cardiovasculaire ».

R&D d’outils numériques dédiés à la cardiologie

Pour ce faire, la société européenne de cardiologie va lancer un plan d’action, en parallèle du plan e-santé 2012-2020 instigué par l’Union européenne. Parmi les initiatives soutenues par l’ESC, on comptera le financement de la recherche et développement d’outils numériques dédiés à la cardiologie, la formation des professionnels de santé à l’utilisation de ces applications, le contrôle de la qualité et la mise en place de bancs d’essais ou encore la sécurisation des données personnelles de santé.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

[DOSSIER] La blockchain : un outil numérique qui garantit l’intégrité des données

La blockchain : un outil numérique qui garantit l’intégrité des données   Aujourd’hui lorsqu’une entreprise stocke ses données, elle utilise des bases gérées par un administrateur appartenant soit à cette [...]

[DOSSIER] La nouvelle donne en officine: le rôle des pharmaciens

La nouvelle donne en officine: le rôle des pharmaciens   Des bilans partagés de médication, la campagne de vaccination anti-grippale, l’essor de la télémédecine… Les champs d’action du pharmacien évoluent [...]

[DOSSIER] Les déserts médicaux en France : les solutions de la loi santé 2022

Les déserts médicaux en France : les solutions de la loi santé 2022   Réforme des études de santé, hôpitaux de proximité, médicaments délivrés par les pharmaciens… Voici les principales [...]

Suivez-nous sur Twitter