Arrêter son traitement préventif contre l’AVC augmente le risque de 37%

Le traitement, composé d’un anti-agrégant plaquettaire, doit être pris en continu afin de réduire le risque d’AVC ou d’infarctus. Des outils existent pour éviter d’interrompre son traitement.

20% des patients interrompent leur traitement

Selon une étude suédoise publiée dans Circulation, 20% des 600 000 patients observés cessent de prendre leur prescription préventive – un comprimé quotidien – dans la première année de leur traitement, tandis que la moitié ne le suit pas correctement.

Cette mauvaise observance a des conséquences dramatiques pour les personnes à risque : sur 74 patients qui abandonnent leur prescription, une personne souffrira d’un AVC ou d’un infarctus dans l’année. Soit un tiers de plus que la normale.

Comme l’expliquent certains chercheurs, cet effet « rebond » est dû au risque important qu’un thrombus ne se forme chez ses patients, et dès que cette molécule vient à manquer, la coagulation augmente plus rapidement chez cette population.

 Atelier préventif à l’hôpital

 Allant de pair avec l’empowerment patient, l’éducation thérapeutique permet aux malades de mieux comprendre et appréhender leur maladie, et d’améliorer l’observance thérapeutique. Le service de neurologie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris organise des ateliers avec médecins et infirmiers. Pendant une heure, chaque patient exprime son ressenti et raconte son expérience au Dr Anne Léger qui compte 20 à 25 % de récidive dans les 5 ans qui suivent un premier AVC.

Cependant, comprendre le vécu d’un patient chronique et adapter sa prescription augmente ses chances de le poursuivre sur le long terme.

Livret informatif en pharmacie

150 000 personnes sont victimes d’un accident vasculaire cérébral en France chaque année, entraînant 40 000 décès, et 30 000 personnes restent lourdement handicapées. Pourtant, près d’un Français sur deux se dit mal informé sur les signes d’alerte. C’est pourquoi la Fédération France AVC a lancé une campagne d’information : des livrets Alerte AVC qui rappellent les signes alarmants – visage paralysé, troubles de la parole, membre inerte – sont disponibles en pharmacie et chez les professionnels de santé.

En France, une personne est victime d’un accident vasculaire cérébral toutes les 4 minutes.

Sources :  

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/22998-AVC-arreter-l-aspirine-augmente-risque-d-incident

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/23005-AVC-ateliers-mieux-suivre-traitement

https://www.santemagazine.fr/actualites/avc-procurez-vous-le-livret-prevention-chez-votre-pharmacien-198177

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles / les plus lus

Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher : étude IMS Health CRIP

Au moment où la représentation nationale examine les réponses possibles aux défis de la santé et de son financement, IMS Health et le Cercle de Réflexion de l’Industrie Pharmaceutique (CRIP) [...]

La « compliance », nouvelle devise des labos

Le mot « compliance » est désormais couramment utilisé dans l’univers pharmaceutique. Véritable leitmotiv, il guide les actions quotidiennes des laboratoires, tant les enjeux qui y sont liés sont cruciaux. Le mot [...]

Le saviez-vous ? La France est le 4e marché mondial de la santé après les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne

La France demeure un territoire attractif pour l’industrie pharmaceutique mondiale, et cela malgré son image ternie par diverses crises. En France, fin 2011, le chiffre d’affaire des laboratoires représentés par [...]

E-santé : l’hôpital à l’ère de la télémédecine

E-santé : l’hôpital à l’ère de la télémédecine   Selon un récent sondage, quatre Français sur dix sont favorables à cette nouvelle façon de consulter en vidéo-conférence, tandis que le [...]

Quinze mesures pour soutenir l’industrie pharmaceutique

Quinze mesures pour soutenir l’industrie pharmaceutique   À l’occasion du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS), le gouvernement a dévoilé une série de mesures pour relancer l’attractivité du secteur, [...]

Prix des médicaments : pourquoi est-il plus bas en France ?

En France, les prix des médicaments remboursés par l’assurance maladie sont plutôt bas par rapport aux autres pays européens. Comment le prix est-il fixé et pourquoi les nouveaux médicaments mettent [...]

Suivez-nous sur Twitter